Association lyonnaise Pierre Teilhard de Chardin


Recherche






Galerie

selon Pierre Teilhard de Chardin (TDC)
dans « le phénomène humain », collection sagesses, p. 159-187
Catherine Godinot


Catherine Godinot / La Naissance de la Pensée
En analysant l’apparition de la Vie sur terre et son expansion, TDC a conclu que l’homme « est un animal comme les autres » (p.160). La Biologie explique sa structure et certains mécanismes de sa physiologie. Cependant, cela ne suffit pas à comprendre comment l’évolution a permis d’aboutir à la naissance de la pensée. Si le dehors des choses est accessible à l’observation, il faut tenir compte du dedans des choses pour aller plus avant. Au cours de l’évolution, la Vie se transforme pour accéder au pouvoir de réfléchir. L’animal peut être doué de multitudes de formes d’instinct considérées par certains comme « une sorte de sous intelligence. Pour le cartésien, la pensée seule existe ... et l’animal dépourvu de tout dedans n’est qu’un automate. Pour la plupart des Biologistes modernes..., rien ne sépare nettement instinct et pensée » (p.165). Chaque forme d’instinct correspond à une particularité de la Vie que tel ou tel animal utilise. Ainsi, les abeilles utilisent leur intelligence travailleuse pour organiser la vie dans la ruche, en élevant les jeunes, en fabricant leur nourriture et en stockant des réserves. Ce sont des animaux qui, non seulement, vivent ensemble mais coopèrent pour la réussite d’un projet de vie, comme le feraient les hommes grâce à leur intelligence. Les araignées chassent en tissant leur toile pour attraper leur proie mais ne stockent pas leur nourriture. L’écureuil cache ses réserves de graines collectées pendant la belle saison pour les retrouver l’hiver venu.
 
Mercredi 20 Juin 2018 17:21